Astuces de santé

Vous trouverez ci-dessous divers conseils pratiques en matière de santé :

Prévenir les infections
  • Lavez-vous les mains régulièrement.
  • Toux / éternuement dans le coude.
  • Ne serrez pas la main.
  • Évitez les endroits où de nombreuses personnes se rassemblent et où il y a peu de ventilation.
  • Les jeunes enfants qui viennent dans une crèche sont une source de virus. Un contact étroit peut entraîner une augmentation de la charge de morbidité et est parfois difficile à éviter.
Tabagisme et drogues

Ne fumez pas et évitez le tabagisme passif. Demandez aux autres de ne pas fumer dans votre environnement, en particulier chez vous. Évitez également tout contact avec d’autres substances présentes dans l’air, telles que les poussières fines, le pollen, les pesticides, les gaz et les parfums. Ne consommez pas de drogues. Le tabagisme et la drogue sont mauvais pour le foie, et pour la santé en général.

Alcool

L’alcool en cas de problèmes de foie : les Alphas doivent prendre peu ou pas d’alcool s’il y a un risque de lésions hépatiques.

Nutrition
  • Une alimentation saine offre une variété suffisante de fruits et légumes frais, de pain, de pommes de terre ou de pâtes, de viande, de poisson et de produits laitiers.
  • Pour les personnes atteintes de BPCO, il est très important de manger des protéines. Cela peut se faire en mettant de la viande, du poisson et des produits laitiers au menu.
  • Le surpoids et l’insuffisance de poids sont tous deux défavorables. Des conseils diététiques peuvent être utiles.
  • De nombreuses personnes atteintes de BPCO présentent d’autres troubles pour lesquels le régime alimentaire doit être adapté. Vérifiez cela avec votre médecin.
  • Les petits repas fréquents réduisent l’essoufflement lors des repas.Voir la section Nutrition de ce site web pour des informations détaillées.
Bouger

Bouger, c’est la santé. Une activité physique quotidienne suffisante assure une meilleure condition et moins d’essoufflement.
Les activités physiques telles que se balader ou faire du vélo peuvent vous essouffler. Pourtant, il est important d’être physiquement actif pendant au moins 30 minutes par jour.
L’activité physique ne doit pas nécessairement être un sport ! Se promener ou d’autres activités avec suffisamment d’exercice sont déjà suffisants.
Avec l’activité physique, on peut facilement être un peu essoufflé. Cela n’a aucun effet néfaste sur votre maladie. Si vous êtes très essoufflé, vous pouvez faire des pauses pour reprendre votre souffle, puis reprendre vos activités.

Un esprit sain

En raison de l’imprévisibilité de votre maladie pulmonaire, vous n’osez parfois plus faire de projets ou prendre des rendez-vous. Prenez donc l’initiative les jours où vous vous sentez bien. Votre essoufflement peut parfois vous rendre morose, en colère ou anxieux. Cela ne veut pas dire que vous êtes déprimé. Mais si l’inquiétude va dominer votre journée, parlez-en à votre médecin.

Il n’y a rien d’aussi décourageant que le sentiment de manquer à son devoir. Assurez-vous d’avoir des « expériences de réussite » en faisant quelque chose qui est réalisable et qui vous plaît. Il peut s’agir de petites choses !

L’essoufflement peut entraver vos conversations. Parlez seulement de choses difficiles ou de sentiments négatifs si vous avez un peu plus de souffle.
La sensation de manque d’air est très effrayante. Mais parfois, la peur peut couper plus de souffle que l’effort lui-même. Essayez de découvrir quel est l’effet d’être calme ou tendu sur votre respiration.

Lorsque vous ne pouvez plus vous débrouiller seul, vous pouvez faire appel à un large éventail de services professionnels de soins à domicile. Ainsi, vous pouvez rester plus longtemps dans votre environnement familier. Le gouvernement belge fournit un certain nombre de services sociaux (prestations, exemptions, réductions, primes) aux personnes malades ou handicapées. Les autorités seront heureuses de vous aider dans votre demande.

Aide social

Restez en contact avec vos voisins, vos amis et les membres de votre famille. Continuez à travailler ou reprenez votre travail si vous le pouvez. Continuez à exercer votre hobby ou adhérez à une association. Cela vous évite de vous retrouver dans l’isolement social et de vous sentir seul.

Le soutien social des membres de la famille vous aide à prendre vos médicaments à temps, à être actif et à parler de vos émotions et de vos problèmes pratiques. Acceptez l’aide comme une bénédiction !

Chez vous

Si les déplacements à domicile deviennent plus difficiles, vous pouvez faire procéder à un certain nombre d’ajustements. Ces frais peuvent être remboursés par l’agence flamande si vous avez moins de 65 ans.

Évitez les températures trop élevées dans la maison, aussi bien que les fluctuations de température. La température idéale dans une pièce à vivre vie est de 20°. Dans une chambre à coucher, 14°est une bonne température. Il est préférable de bien aérer votre maison tous les jours. En cas de smog ou de temps chaud, il est préférable de rester à l’intérieur si vous souffrez d’une BPCO grave.

Source: COPD Leuven

Social media sharing
Menu